Chaloupe

Texte de la lettre adressée à Savéol

 

Monsieur le directeur,

 

De grands panneaux publicitaires ont fait leur apparition en avril dans le Finistère et ailleurs pour vanter les tomates dites « sans pesticides » de la marque finistérienne bien connue Savéol.
Qu'en est-il exactement ? La tomate est-elle vraiment exempte de pesticides ?

Certes, la charte, de nature privée, de cette gamme de tomates est explicite car elle interdit l'utilisation de pesticides mais uniquement « de la fleur à l'assiette », ce qui veut dire qu'il n'y a donc pas de traitements chimiques de la floraison jusqu'à la récolte. C'est un progrès important, dû notamment à l'utilisation d'insectes. Mais qu'en est-il de la préparation du milieu (aseptisation de la serre et des substrats), et des étapes d’entretien précédant la floraison ? Les consommateurs n'ont aucune garantie que des pesticides n'aient pas été utilisés.
Est-ce alors une publicité de nature à induire le consommateur en erreur ? La question peut être débattue. Il nous semble en tout cas que la publicité, parce qu'elle est incomplète, reste ambiguë. Elle aurait dû mentionner au minimum « sans pesticides de la floraison à la récolte ».
A noter en outre que ces tomates sont cultivées en serre (souvent chauffées, donc avec production de CO2 qui accroît le réchauffement climatique) et hors sol.
Enfin les consommateurs, lors des dégustations que nous organisons en été, estiment qu'en général les tomates non bio vendues en grandes surfaces ont peu de goût, ce qui n'est pas le cas des tomates bio ou cultivées en jardins particuliers.
Pour la CLCV, les seuls produits réellement « sans pesticides » de synthèse, c'est-à-dire de la préparation du sol à la récolte, sont les produits labellisés bio, conformes au label officiel français et européen, explicite et garanti par des contrôles indépendants.
Nous souhaitons donc que votre publicité soit modifiée et complétée afin de présenter aux consommateurs un message clair et sans ambiguïté et qu'elle précise également de manière très transparente dans quelles conditions sont cultivées les tomates, de la préparation du sol et de la graine jusqu'à la fleur.

Restant à votre disposition, nous vous prions d'agréer, Monsieur le directeur, l'assurance de notre considération distinguée.

 

                                                                                           Pour la CLCV du Finistère,

                                                                                           Claude Martel, coprésident