Chaloupe

 La CLCV s'oppose à la déréglementation des ouvertures de magasins le dimanche

Le projet de loi Macron pour l’activité et l’égalité des chances économiques revient de nouveau sur la question controversée des ouvertures des magasins le dimanche en estimant que la fermeture des magasins le dimanche est un obstacle à l'activité économique qu'il importe de lever. C'est pourquoi les maires auraient la possibilité dans les gares et zones à fort potentiel touristique de délivrer des autorisations d’ouverture sur douze dimanches dans l’année, au lieu de cinq aujourd'hui.

La CLCV rappelle son opposition à toute déréglementation sur cette question. En premier lieu l'ouverture dominicale des magasins pose une question fondamentale de société. La CLCV considère que le dimanche ne doit pas devenir un jour comme les autres. C'est un jour différent, de repos, de retrouvailles familiales ou entre amis, de culture et de loisirs qui rythme notre société et participe de la cohésion sociale nécessaire à toute vie en communauté. Ce jour de repos n'est donc pas un obstacle c'est une chance pour tous. Nous refusons donc cette déréglementation qui supprimera encore plus les repères personnels et collectifs dont nous avons si fortement besoin pour vivre ensemble et qui par cette banalisation aboutira un jour à la suppression pure et simple du repos dominical.

Par ailleurs l'ouverture des magasins le dimanche n'est pas une nécessité. Aujourd'hui tous les consommateurs, y compris les salariés avec l'instauration des 35 heures, disposent du temps adapté pour s'organiser et acheter les autres jours de la semaine.