Chaloupe

 

Compteurs Linky : rencontre ERDF et associations de consommateurs

Le 6 avril dernier, la réunion annuelle ERDF/associations de consommateurs du Finistère a été en grande partie consacrée aux compteurs Linky. Elle a permis d'apporter des réponses à plusieurs questions soulevées par les consommateurs.
Les collectivités locales ont concédé leurs compteurs sur le Finistère à BMO et au syndicat départemental d'électrification. Elles ne peuvent donc pas s'opposer à l'installation des compteurs. Mais si des usagers refusent (personnes électrosensibles), ERDF n'imposera pas dans l'immédiat ce nouveau compteur.

 


Celui-ci offrira de nombreux services : facturation en fonction de la consommation réelle et non estimée, connaissance par le consommateur de sa consommation par jour et par heure, mise en service d'un compteur à distance, impossibilité de frauder, changement à distance de la puissance du compteur, etc.
La protection des données personnelles sera garantie par un refus ou un accord écrit et explicite du consommateur sur un document du fournisseur d'énergie. La CLCV va interroger tous les fournisseurs sur cette question très sensible, compte tenu du harcèlement téléphonique et à domicile dont les consommateurs sont aujourd'hui victimes.
Concernant le danger des ondes, ERDF affirme que le nouveau compteur, après les études menées, a reçu tous les agréments (ANSES, Conseil d’État…) et qu'il émet un champ électrique identique à celui des compteurs actuels, soit 0,1 volt par mètre (à comparer par exemple avec celui de l'ampoule basse consommation : 15 volts par mètre). En termes de fréquence, ces compteurs utilisent une bande passante très faible (de 3 à 148 Khz). Mais la CLCV qui se tient au principe de précaution, compte tenu de l'absence de recul sur le bain électromagnétique dans le quel nous vivons, a rappelé que le 9 mars, à la demande du CRIIREM, une rencontre entre ERDF, l'Agence nationale des fréquences et le CRIIREM s'est tenue à Paris et a donné son accord pour définir un protocole de mesures et un programme de mesures à mener.
Enfin, l'investissement d'ERDF pour les 35 millions de compteurs sera au total d'environ 5 milliards d'euros. Selon la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies, ce montant serait plus proche de 8 milliards d'euros. Mais il n'y aura pas, selon ERDF, de hausse de la facture. Ce sera complètement gratuit pour l'usager, l'investissement étant couvert par les gains de productivité.