Chaloupe

Soutenez la motion sur la protection des zones humides

 

La dégradation des zones humides entraîne de façon plus ou moins irrémédiable la perte de leurs fonctions hydrologiques, biogéochimiques, écologiques et des nombreux services rendus à la société comme l’atténuation du changement climatique, la gestion quantitative et qualitative de l’eau, la protection de la biodiversité, la production agricole, le cadre de vie, le patrimoine naturel, paysager et culturel.

A l'issue d'un colloque national sur les zones humides organisé en février 2016 à Brest par le Conseil départemental du Finistère et le Forum des marais atlantiques avec l'appui de l’Agence de l’eau Loire-Bre­tagne, il a été décidé de rédiger une motion afin de renforcer la protection de ces milieux fragiles et de souligner les incohérences de la réglementation.

Cette motion a été finalisée par un groupe d’experts nationaux, l’association Ramsar France et les structures porteuses des pôles-relais zones humides.

Elle vise à alerter les parlementaires et le gouvernement sur les évolutions juridiques, méthodologiques et financières nécessaires.

La CLCV du Finistère soutient cette motion et appelle les citoyens et usagers à faire de même.

 cliquer sur ce lien pour signer cette motion :
www.change.org/p/soutenez-la-motion-sur-la-protection-des-zones-humides

 

"Alors que nous sommes de plus en plus préoccupés par les questions de santé, des milliers de substances toxiques ou suspectées de l'être se retrouvent dans l'eau, dans l'air, dans notre alimentation, dans nos logements, dans nos jardins. A chacun de bien choisir en s'informant"...

La CLCV du Finistère a élaboré une brochure à ce sujet ( Valérie BOULC'H, Anne-Marie CHESNEAU, Claude MARTEL, Robert COUNIO, Yvon THOMAS. Dessins de Yannick BATOGE et Guerin SIMON)  Pour la télécharger et en savoir plus, Cliquez sur le lien suivant

 

Bilan de nos actions sur l'eau en 2015

L’activité du groupe départemental eau a suivi plusieurs orientations en 2015.

1 - Prises de position

  1. La directive cadre et la consultation sur le SDAGE

Depuis 2000, la directive cadre européenne sur l'eau a établi un objectif pour tous les bassins hydrographiques : reconquérir et préserver le bon état de nos eaux et de nos milieux aquatiques (rivières, plans d'eau, nappes souterraines, zones humides et littoral).

Cet objectif de résultat et non de moyens devait être atteint en 2015, sauf dérogation de délai ou d’objectif justifiée dans les Schémas directeurs d’aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) des comités de bassins réunissant toutes les parties concernées (Etat, collectivités locales, industriels, agriculteurs, associations de consommateurs et de défense de l'environnement). La CLCV est représentée au comité de bassin Loire Bretagne.

Un projet de SDAGE a donc été élaboré par le comité de bassin Loire Bretagne sur lequel les habitants ont été consultés en 2008-2009. 85 000 habitants ont répondu et la CLCV y a fortement participé. Le SDAGE a été adopté pour 2010-2015 et a fixé un objectif de 61 % de masses d’eau en bon état en 2015, soit une dérogation pour 39 % des eaux !

Mais malgré des améliorations, les engagements n’ont pas été tenus. Selon le projet de SDAGE, « l’atteinte en 2015 de l’objectif d’une dérogation au bon état écologique pour au maximum 39 % des masses d’eau, fixé dans le SDAGE 2010-2015, paraît difficile ».

Aujourd'hui s'engage la révision du SDAGE 2015-2021 qui doit enfin permettre d'atteindre ce bon état des eaux. Les habitants du bassin Loire Bretagne sont donc consultés une nouvelle fois sur le projet de SDAGE 2015-2021

 B. Pourquoi se mobiliser sur l'eau ?

Comme pour les précédentes échéances, la CLCV du Finistère se mobilise car elle considère que c'est à chaque consommateur, en tant que citoyen, de participer à la consultation publique. Face à cet enjeu majeur dans le cadre du réchauffement climatique et qui nous concerne tous, la CLCV déclare que l'eau est :

  •  un bien commun appartenant à tous.

C'est la raison pour laquelle nous nous sommes prononcés à Brest pour l'abandon de la délégation et pour la maîtrise publique de l'eau sous la forme de la SPL Eau du Ponant que nous approuvons. La gestion par le privé, en l'occurrence Véolia, a par exemple négligé les investissements majeurs qu’Eau du Ponant doit désormais assurer. Dans ce cadre, nous demandons que soit mise en œuvre une tarification sociale et/ou progressive de l'eau, comme cela se pratique déjà dans plusieurs collectivités (Dunkerque, Libourne, Niort notamment).

  • un bien qui sera de plus en plus rare

C'est la raison pour laquelle la CLCV se bat depuis longtemps pour favoriser une conscience de l'eau : polluer le moins possible (stop aux biocides dans les logements et aux pesticides dans les jardins !) et économiser l'eau dans tous nos gestes de la vie quotidienne.

  • un bien dont le prix a atteint aujourd'hui ses limites en cette période de crise et de baisse du pouvoir d'achat. Les consommateurs règlent actuellement 87 % des redevances des agences de l'eau alors qu'ils ne sont pas les principaux pollueurs.

Rappelons que lors de la précédente consultation publique de novembre 2012 à avril 2013, que la CLCV avait également appuyée et qui portait sur les questions importantes à retenir pour le SDAGE, 6 000 habitants et acteurs de Loire Bretagne ont donné leur avis et 135 acteurs ont adressé une contribution écrite. De nombreux éléments ont été intégrés dans le projet de SDAGE, dont la question de la maîtrise des substances dangereuses.

C'est pourquoi nous avons à nouveau invité tous les consommateurs à répondre par internet au questionnaire de l'Agence de l'eau disponible sur www.prenons-soin-de-leau.fr ou en remplissant les questionnaires papier disponibles lors de réunions, dans nos permanences, ou lors de distributions sur les marchés.

2 - Nos actions

  • Permanences

Toute l'information disponible (affiches, tracts et questionnaires de l'Agence de l'eau) a été mise en valeur dans l'ensemble de nos permanences du Finistère :

-       deux permanences à Brest

-       une permanence à Plabennec

-       une permanence à Landerneau

-       une permanence à Morlaix

-       une permanence à Lesneven

-       une permanence à Châteaulin

-       deux permanences à Quimper (sièges UD et UL)

-       une permanence à Douarnenez

-       une permanence à Pont l'Abbé

-       une permanence à Concarneau.

  • Réunions publiques

La CLCV a organisé quatre réunions publiques dont deux en partenariat avec l'Agence de l'eau :

-Le 3 mars à la mairie de quartier de Bellevue à Brest. Présentation du diaporama par Philippe Seguin. Nombreuses questions.

-Le 18 mars à Saint Urbain dans la salle Ti an Holl. 250 invitations. Diffusion du diaporama de l'Agence de l'eau et débat notamment sur les nitrates et les pesticides, la diversification des cultures et l'imperméabilisation des sols.

-Le 31 mars à Quimper à l'Espace associatif. Présentation du diaporama par Philippe Seguin.

-Le 27 mai au Centre social de Lesneven, Présentation du diaporama de Monsieur Seguin par la CLCV.

  • Assemblée générale de la CLCV (Union départementale)

Le 26 mars à Châteaulin : présentation du questionnaire, distribution (40 personnes présentes)

  • Interventions sur les marchés, dans les galeries marchandes, les quartiers...

-       Brest :

ü  sur le marché bio de Kérinou le 25 avril 2015 : une centaine de personnes intéressées pour remplir le questionnaire

ü  sur le marché de Bellevue le 30 avril : 400 tracts diffusés, une centaine de personnes intéressées pour remplir le questionnaire

-       Quimper :

ü  le 28 mars : Hypermarché Casino à Ergué Armel

ü  le 3 avril : bar à eau et diffusion du questionnaire à l'AG de la CLCV de Quimper

ü  le 23 avril : à l'UBO

ü  le 28 avril : bar à eau au CROUS

ü  le dimanche 10 mai : marché de la fleur d'été  (bar à eau sur la journée)

ü  le samedi 16 mai Intermarché à Ploneïs (Bar à eau l'après-midi)

ü  le Samedi 23 mai : marché La Providence

ü  le samedi 30 mai au Super U de Plogonnec (Bar à eau le matin)

ü  le mercredi 3 juin : soirée ARPAQ de 18h à 20h (Facture eau + questionnaire)

  • Diffusions dans des quartiers

-       à Brest : La Cavale Blanche

-       à Landerneau : HLM de Voas-glas, Kergreis

-       à Lesneven, réunion chez un particulier : 9 personnes présentes

  • Articles de presse

-       le 2 mars : Ouest-France, page Brest

-       le 5 mars : Ouest-France

-       le 24 mars : point presse de la CLCV de Quimper

-       le 27 mars : Ouest-France, page Landerneau

-       le 27 avril : Télégramme, page Brest

-       le 2 mai : Ouest-France, page Brest

-       le 21 mai : point presse départemental à Châteaulin (Télégramme)

  • Intervention à la radio

Le lundi 18 mai à France Bleu Breizh Izhel (ligne d'expert)

3 - Représentation des usagers dans les instances de l'eau 

  • SPL Eau du Ponant
  • Commissions locales de l’eau (CLE) et Schémas d’aménagement et de gestion des eaux (SAGE) : Trégor, Odet, Ellé-Isole-Laïta
  • Schéma départemental d’alimentation en eau potable (SDAEP)
  • Comité de suivi de la charte de l’assainissement non collectif.

4 - Sensibilisation du grand public

  • Réalisation d’enquêtes dans les jardineries dans le cadre de la charte « Jardiner au naturel » : 9 enquêtes
  • Participation aux marchés de la fleur d’été et de la fleur d’automne à Quimper
  • Intervention presse et radio (cf. § 2).

La CLCV du Finistère porte plainte
pour pollution de cours d’eau

 

Les 8 et 9 octobre derniers, une forte pollution a détruit la faune piscicole du ruisseau dit de "Loc-Eguiner", affluent de l'Elorn, sur une distance de plus de 3 km.

Cette pollution en provenance de l'élevage MORIZUR, situé au lieu-dit Kergoff Vraz sur la commune de LOC-EGUINER, est la cinquième constatée en 5 ans sur ce même ruisseau.

Un tel dysfonctionnement, qui intervient malgré les efforts déployés par tous les partenaires pour reconquérir la qualité des masses d’eau dans le cadre des objectifs du SDAGE Loire Bretagne, est inadmissible et doit être sanctionné.

Au nom des consommateurs, la CLCV (Consommation, logement et cadre de vie) du Finistère a déposé plainte contre cet élevage et prévoit de se constituer partie civile. Elle rejoint ainsi la démarche d’autres associations, dont l’AAPPMA de l’Elorn.

La CLCV a mené de nombreuses actions dans le cadre de l'agence de l'eau Loire Bretagne. Pour voir le bilan des actions menées de 2013 à 2015 par la CLCV sur le bassin Loire Bretagne : cliquez ici .