Chaloupe

 

 

Protection des abeilles : la CLCV saisit les sénateurs du Finistère

L'Assemblée nationale vient de voter un amendement qui interdit les pesticides néonicotinoïdes tueurs d'abeilles sur le sol français.

Cet amendement répond tout à fait à la demande des consommateurs. La CLCV avait attiré en début 2013 l'attention des parlementaires du Finistère et des députés européens sur le déclin inquiétant des abeilles. Ainsi en France elle est recul de 28 % par rapport à 2004. Chaque année 4500 exploitants cessent leur activité ! Or, nous le savons tous, les abeilles sont indispensables à la vie sur terre puisqu'elles contribuent par pollinisation à la production d'un tiers de notre nourriture.

La CLCV écrit aux sénateurs du Finistère pour leur demander de confirmer l'interdiction totale des insecticides néonicotinoïdes fortement soupçonnés par la filière apicole mais aussi par l'Autorité européenne de sécurité des aliments dans un rapport de Janvier 2013 d'être la cause directe du déclin des abeilles : Gaucho, Poncho, Cruiser, etc.. Ces insecticides sont en effet utilisés à grande échelle pour enrober les semences des grandes cultures (Colza, soja, Maïs...). La plante imprégnée du produit devient toxique pour les insectes..

Aux pouvoir publics de prendre les décisions qui s'imposent au nom du principe de précaution et de la biodiversité.