Chaloupe

Protection des abeilles : la CLCV approuve l'interdiction des pesticides et saisit les sénateurs du Finistère

Dans le cadre du projet de loi pour la reconquête de la biodiversité examiné en deuxième lecture, l'Assemblée nationale a finalement adopté l’article 51 sur les néonicotinoïdes, une famille de pesticides reconnus nocifs pour les abeilles et les insectes pollinisateurs et, plus généralement, pour l'environnement et la santé. L'article de loi interdit l’utilisation de ces molécules à partir du 1er septembre 2018 sur l’ensemble des cultures, « y compris les semences traitées avec ces produits ». Un arrêté ministériel devrait définir, après avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES), des « solutions de substitution » à ces substances.

La CLCV approuve cette mesure qui répond tout à fait à la demande des consommateurs, largement opposés aux pesticides en raison de leurs incidences sur la santé et l'environnement, tout en regrettant qu'elle n'entre pas en vigueur dès cette année. Elle interviendra auprès des sénateurs qui s'étaient opposés en janvier à cette interdiction pourtant réclamée par onze organisations environnementales, apicoles et paysannes, et par les 650 000 personnes qui ont signé les pétitions lancées par des organisations non gouvernementales.