Chaloupe

Compte-rendu d’entretien en visioconférence

CLCV du Finistère & Mme Havet, Sénatrice – 19/10/2023

 

Par un courrier du 1er septembre 2023 la CLCV du Finistère a sollicité les parlementaires du territoire sur l’urgence à prendre des mesures en faveur du logement

Madame Nadège Havet, sénatrice du Finistère (LREM) basée à Lannilis (29), a convié des représentants de la CLCV du Finistère à un entretien en visioconférence le 19 octobre 2023.

Participaient pour la CLCV 29 : Yvon Thomas, Yannick Bidan-Payet

En préambule Madame Havet a fait part de son intérêt pour un échange avec des acteurs de terrain, en raison de l’actualité parlementaire en cours, notamment la loi de finances 2024, mais aussi de sa participation à un groupe de travail parlementaire sur l’habitat et les secteurs connexes.

A l’occasion de cet échange d’une heure, plusieurs thèmes ont pu être abordés.

Logements énergivores

La sénatrice confirme le calendrier annoncé récemment pour la mise en application de l’interdiction de location des logements dits « passoires thermiques », qui tient compte de problématiques spécifiques à des régions de montagne (copropriétés des stations d’altitude).

La CLCV regrette que la mesure ne s’applique pas aux locations saisonnières et souhaite que la rénovation globale du logement soit une réelle priorité, car les dispositifs actuels d’aide sont trop focalisés sur le mode de chauffage.

Secteur HLM

La CLCV a perçu comme une bonne nouvelle l’annonce d’un financement supplémentaire de 1,2MD€ pour la production neuve HLM mais elle regrette la disparition du FNAP et l’absence d’autres mesures en faveur du logement social. Des actions plus fortes sont attendues, notamment : TVA réduite à 5,5% pour la production neuve, revalorisation de l’APL et de son forfait charges, attribution de l’APL en accession sociale.

La CLCV fait état du gel constaté des parcours résidentiels, faute de libération des logements, et de la ghettoïsation de certains quartiers.

S’agissant de la Bretagne, et du Finistère en particulier, la CLCV mentionne l’augmentation très forte de la demande HLM, avec des demandeurs nouveaux qui précédemment se tournaient vers le secteur privé ou la primo-accession.

Plusieurs causes identifiées dans le Finistère : réduction de l’offre locative privée au profit des locations saisonnières, accès difficile à l’emprunt pour les primo-accédants, limitation du PTZ à l’achat en collectif, nombreux logements vides insalubres ou énergivores, copropriétés délabrées.

Secteur privé

La CLCV approuve l’extension de la liste de communes en zone tendue, mais les petits propriétaires restent frileux à remettre leur bien en location de longue durée et se tournent de plus en plus vers la location saisonnière.

Mme Havet reconnaît qu’il y a matière à mieux informer et mieux accompagner les petits bailleurs individuels pour les sécuriser et les inciter à remettre leur bien sur le marché locatif de longue durée.    

Mme Havet propose que la discussion se poursuivre dans les mois à venir, au fil de l’avancée des réflexions nationales et de l’actualité parlementaire.

La CLCV remercie Mme la sénatrice pour son écoute et cet échange très ouvert.